Minoterie du Bocage
Minoterie du Bocage

La Minoterie du Bocage, une longue histoire...

Créé en 1843 par André Mathurin Urvoy, le Bocage est promis à un bel avenir. Dans les années 1910, le site présente une capacité de production d'environ 2 tonnes/jour, ce qui en fait déjà à l'époque, l'un des plus importants du département.

 

Par la suite, la belle affaire devient une histoire de famille. La minoterie est reprise par la famille Hinault, dont les membres vont se succéder à sa tête pendant 4 générations. Lors de cette période, le Bocage prospère mais connaît également quelques coups durs : le moulin est frappé à 2 reprises par des incendies (1983 et 1995).

 

En 2009, Benoît Hinault cède la société aux coopératives de Thouarcé (Maine et Loire) tout en restant aux commandes de la meunerie. Malheureusement, 2 ans plus tard, l'aventure s'arrête.

 

En Juillet 2011, la CAPL décide de recentrer son activité sur la Minoterie du Château en Mayenne, s'ensuit alors la fermeture du site et le licenciement de six employés à Binic.

L'avenir du Bocage s'assombrit jusqu'à sa rencontre avec Bertrand Girardeau, qui l'acquiert en Août 2012 et relance son activité 6 mois plus tard.

 

Aujourd'hui modernisé, le moulin, dédié à la production de farine biscuitière et boulangère, affiche une capacité d'écrasement de 120 tonnes/jour et emploi 8 personnes.

Notre équipe